Obama et Big Bird Sentimancho

Mitt Romney, l'adversaire de Barack Obama aux prochaines élections présidentielles Américaines du 6 novembre 2012, n'a pas tarder à faire part de sa réaction face à la publicité démocrate mettant en scène « Big Bird », l'un des personnages principaux de l'émission pour enfants « Sésame Street, 1 rue Sésame » critiquant ses propos du mercredi 3 octobre lors du débat de Denver.
 
 
En effet Mitt Rodmney avait alors dit texto : « J'aime PBS. J'adore Big Bird, comme vous aussi. Mais je ne vais pas continuer à dépenser de l'argent pour ensuite en emprunter à la Chine pour encore payer ». Clairement il se pose contre les déductions fiscales pour les contributions à Public Broadcasting System (également appelée PBS), une chaîne publique de télévision diffusant l’émission « Rue Sesame ».
 
Rappelons qu'en 2009 Barack Obama, l'actuel président des États-Unis, avait fait une proposition semblable mais elle ne concernait alors que les hauts revenus (+ de 250.000 dollars annuels), estimant que les gens qui donnent à PBS ne le faisaient pas uniquement pour la défiscalisation mais pour l'amour de ces personnages devenu mythiques depuis 1960 sur l'émission enfantine la plus regarder le matin par les 4-5 ans qui y apprennent notamment à épeler.
 
Big yellow sentimancho
 
Ce vieux débat des défiscalisations était alors tombé dans le silence lors de la mise à jour que l’État dépense 450 millions pour la radio-télévision publique alors que le budget déficitaire est de 3,5 trillions de dollars. Alors pourquoi Romney a-t-il remis le sujet sur le tapis ? Avait-il un trou dans son programme ? Voulais-t-il revoir le Big Bird sentimancho ?
 
De toute façon, l'équipe de campagne du président a vite saisi le potentiel humoristique de la situation en faisant cette publicité satirique qui reprend les propos de son adversaire en les exprimant via ce célèbre personnage de « Rue Sésame ». Le camp démocrate s'exclame avec humour « Grand, jaune, une menace pour notre économie ! » ou encore « Mitt Romney sait que ce n'est pas de Wall Street dont vous devez vous inquiéter, c'est de Sesame Street ».
 
Le candidat républicain a répondu aujourd'hui lors d'une intervention dans l'Iowa : « Les temps sont durs, avec des sujets réellement sérieux. Et donc, on ne peut être que perplexe quand on voit le président passer la semaine dernière à parler de sauver Big Bird. Je pense vraiment que nous avons besoin d'un président qui parle de sauver le peuple américain, de sauver les emplois et de sauver notre futur ». Ce qui veut bien dire qu'il ne revient pas sur ses propos sur PBS mais essaye de faire douter du sérieux de son opposant qui a utilisé le célèbre sentimancho pour sa communication.
 
Quand au propriétaire des droits de la marionnette, Sésame Workshop à rappelé que son statut d'organisation était sans affiliation politique ou religieuse et à but non lucratif.
 
Reverrons nous bientôt le Big Bird Sentimancho brandir des pancartes au nom de son candidat favori ou nous laissera-t-il dans l'expectative ? Il faut suivre les aventures de sentimancho pour le savoir. Résultat le 31 octobre 2012 !!!

L'article "Big Bird Sentimancho" a été noté 2.2 sur 5 basé sur 110 votants.
Les pages similaires :

Facebook Twitter Netvibes Linkedin Del icio us Digg Reddit Google BK Stumble upon Technocrati