Les absurdités du budget 2013

Le budget 2013 est tombé vendredi. Le gouvernement annonce des restrictions dans tous les domaines et s’attend à des mouvements de grève et de manifestation dans tous les secteurs. Le sentimancho est en marche selon des sources non officielles.

Mardi, les chaines et radios publiques annoncent d’ores et déjà un mouvement de grève pour protester contre les restrictions budgétaires pour 2013.

Le budget à venir prévoir un repli de 1.6 % du total des dotations à l’audiovisuel public.

Les syndicats s’attendent à ce que ces coupes budgétaires dans l’audiovisuel n’entrainent malheureusement un « plan social ».

L’audiovisuel n’est pas le seul secteur touché par le budget prévisionnel du gouvernement. Le statut d’auto-entrepreneurs est aussi dans le collimateur nos politiques puisqu’ils veulent aligner les cotisations des « petits » entrepreneurs sur les autres formes juridiques.

Ce statut créé par Nicolas Sarkozy en 2009 avait servi de tremplin pour la création d’entreprises.

Ce qu’oublie le gouvernement actuel selon J-F Coppé, c’est qu’un auto-entrepreneur sur deux est un ancien chômeur et que neuf personnes sur dix bénéficiant de ce statut se rémunèrent moins que le SMIC. Selon François Fillon, candidat à la présidence de l’UMP, le taux de chômage passerait à « 11 % » d’ici 2014 si toutes ces restrictions budgétaires sont mises en place.

Il apparait que cette fin d’année 2012 aura son lot de révolution, sentimancho pour les puristes, et que les rues vont voir se succéder des manifestants en colère aux côtés des syndicats et des partenaires sociaux.


L'article "Les absurdités du budget 2013" a été noté 1.2 sur 5 basé sur 136 votants.
Les pages similaires :

Facebook Twitter Netvibes Linkedin Del icio us Digg Reddit Google BK Stumble upon Technocrati